Une question ? Contactez un conseiller info-conseil@apc-paris.com ou téléphonez au +33158519020

42 RUE CONDORCET 75009 PARIS

Ravalement avec Isolation Thermique par l'Extérieur en cour d'immeuble
Rédigé par LOGO-APC-ORANGE-RVB HD.jpg

Identité

  • Année de construction 1891
  • Surface - SDP
  • Nombre de bâtiment(s) 1
  • Nombre de logement(s) 9
  • Production de chauffage Individuelle
  • Source d'énergie chauffage Bois

Données clés

Echelle de consommation d'énergie
Econome
  1. A < 50
  2. B 51 à 90
  3. C 91 à 150
  4. D 151 à 230
  5. E 231 à 330
  6. F 331 à 450
  7. G > 450
Energivore
Avant le projet ?-
Performance énergétique -
Coût moyen / logement 4 300 €
Après le projet -

Contexte du projet de rénovation

C'est dans le prolongement d'une gestion courante déjà solide que le projet de ravalement avec isolation thermique des façades en cour intérieure a été initié. La présidente du conseil syndical (CS) a progressivement amené les autres membres du CS, puis copropriétaires, à identifier les enjeux d'un tel projet: améliorer le cadre de vie, traiter les problématiques sanitaires des façades, remettre à plat certains travaux sur parties privatives réalisés au fil du temps etc...Le caractère fédérateur de la méthodologie, structurée et organisée, a été crucial dans la conduite et réussite du projet.

 

Seules les parties concernées sont impliquées dans le processus de décision : l’entreprise en qualité d’exécutante et le syndicat de copropriétaire en qualité de maître d’ouvrage. Limplication d'un éventuel tiers (maître d’œuvre externe à la copropriété) a été exclue. Le projet de rénovation alors peu complexe y gagne en simplicité d'éxécution. La copropriété étant actrice de son projet de travaux, elle gagne en connaissance sur son bâti et son évolution. Cette connaissance, transcrite dans le carnet d’entretien, permet de capitaliser dans le temps sur tous les travaux réalisés par la copropriété. On garanti ainsi une meilleure cohérence des travaux entre eux.

La coproppriété a également instauré un principe de conservation des écrits en archives : tous les éléments et informations sont portés à la connaissance de tous les copropriétaires. Ils sont archivés pour permettre à d’éventuels futurs copropriétaires de coordonner leur travaux privatifs avec ceux réalisés (par exemple : la ventilation) et de valoriser les travaux en cas de revente.  

L’implication des copropriétaires est capitale et peut être faite à des degrés différents. Selon la référente énergie de la copropropriété: "ma forte implication a été un élément primordial dans le succès de ce chantier, qui n’a donné lieu à aucune remise en cause ni dans la phase préalable d’études, ni dans la phase d’exécution, ni dans la phase post-travaux". Cet engagement permet de compenser un moindre engagement éventuel du syndic, pour mieux replacer la responsabilité de la copropriété vis-à-vis de son immeuble et son bâti.

Ce projet est l'occasion de rappeler quelques éléments techniques essentiels à prendre en compte lors d'un projet de ravalement avec ITE. Le choix de l'isolant doit être orienté de telle sorte qu'il répond favorablement à plusieurs critères notamment:

     - Compatibilité physique de manière à garantir la possiblité à la vapeur d'eau de migrer au sein du mur bien qu'isolé ;

     - Résistance mécanique ;

     - Comportement au feu (notamment pour les façades d'immeubles de moyennes (28-50m) et grandes hauteurs (>50m)).

Le choix du matériau s'est porté sur des panneaux semi-rigides de laine de roche de 14cm d'épaisseur pour une résistance thermique de 3.85m².K/W. La finition est réalisée en enduit chaux-sable talochée, respirante parachevant le caractère perspirant de la paroi, sur toute l'épaisseur du mur. Cette solution répond favorablement aux critères évoqués plus haut. Il est à noter que des solutions d'ITE en matériaux biosourcés sont également compatibles et auraient pu être retenues dans ce cas de figure. Nous vous renvoyons pour cela vers d'autres réalisations, de la cartographie des fiches de site, mettant en avant des ravalements de façade utilisant le béton de chanvre notamment.

 

Prestations réalisées

Isolation Thermique des murs par l'Extérieur (façade cour intérieur)

57 000 €

Mise en œuvre de panneaux semi-rigides de laine de roche de 14cm d'épaisseur (R=3.85m².K/W). La finition en enduit chaux-sable talochée

Financement

Crédit d'Impôt Transition Énergétique

12 000 €

Certificats d'Économie d'Énergie

1 600 €

Chronologie

Premières études présentées en AG

04.15

Etudes de faisabilités techniques, économiques et urbanistiques

03.16

Vote des travaux et choix de l'entreprise

04.17

Réalisation des travaux

01.18 05.18

Acteurs du projet

ravalements de façades

SLR Ravalement

Les grands moments du projet

La présidente du Conseil Syndical (CS) a élaboré une approche progressive et méthodique étalée sur 3 années afin de parfaire chaque étape et d'amener la copropriété à voter positivement la réalisation des travaux. Cela commence par l'information des copropriétaires sur l'intérêt à réaliser des études prospectives techniques, économiques et urbanistiques dans le but d'embarquer les travaux d'isolation thermique en même temps que le ravalement des façades sur cour.

Suivant cette méthode, Mme Drapier présidente du CS précise: "J’ai assuré également l’information tout au long du chantier en prenant la maîtrise d’œuvre (registre de chantier bi-hebdomadaire) et les éventuelles modifications du traitement des points singuliers (fixation des gardes corps déposés, traitement de l’empiétement sur la façade de la copropriété voisine, doublement de la descente Eau Pluviale par une colonne fonte  … )"

Dans les faits, cela se traduit également par la préparation et la tenue des Assemblées Générales (AG), moments clés de la vie de la copropriété. Revue des AG qui ont fait participé au projet de rénovation :

  • AG 2015 : Présentation d’études visant à faire comprendre de façon pédagogique les enjeux d’une Isolation Thermique par l'Extérieur notamment dans le cadre d’un projet de ravalement ;
  • AG 2016 : Préparation de mise en concurrence pour obtenir une évaluation du coût des travaux, et présentation en AG d’un budget prévisionnel pour obtenir le vote de principe des travaux ;
  • AG 2017 : Présentation des devis et choix définitif de l’entreprise, validation de la décision de travaux d’ITE et vote sur un budget intégrant tous les postes de coûts, y compris l’assurance dommage ouvrage. Remise du dossier global y compris demande d’autorisation d’urbanisme ;
  • AG 2019 : Présentation des coûts définitifs et demande d’approbation de ces coûts après travaux.

 

Les "travaux embarqués"

Rappelons ici l'importance d'apprécier le décret dit des "travaux embarqués" du code de la construction, qui oblige à évaluer le caractère obligatoire où non d'isoler par l'extérieur lors d'un ravalement de façade ou d'une réfection de toiture. Précisons ici que même hors obligation légale d'isoler une façade, il est toujours opportun d'en évaluer la pertinence, c'est précisément ce qu'a fait la présidente du conseil syndical de cette copropriété.

Vous pouvez, comme pour cette copropriété, évaluer l'opportunité d'intervenir en embarquant des travaux d'économie d'énergie, en vous rapprochant du Conseiller FAIRE en détachement à la Direction de l'Urbanisme de Paris.

Partenaires

ADEME_2020.png
PARIS_LOGO_HORIZONTAL_POS_RVB.png
logo.PNG
MGP.png