Une question ? Contactez un conseiller info-conseil@apc-paris.com ou téléphonez au +33158519020
Actus pour les professionnels

Covid-19 | Entretien avec l'Anah

Quel impact le confinement a t-il sur le dispositif d’aides MaPrimeRénov’ ? Florian Vaujany, chargé de mission « Processus Métiers » à l’Anah, nous répond.

Covid_pros_visuel_Anah.jpg

L’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) verse depuis janvier 2020 l’aide MaPrimeRénov’, calculée en fonction des revenus des ménages et du gain écologique généré par les travaux de rénovation énergétique.

Quel impact identifiez-vous à ce jour sur votre activité ?

Le confinement a été mis en place trois semaines avant le démarrage de l'instruction des dossiers du dispositif. Nous finalisions alors les dernières fonctionnalités informatiques et formions également l’ensemble des équipes. La situation a donc imposé aux équipes de s’adapter très rapidement pour permettre à la plateforme d’être opérationnelle dans les délais initialement prévus au début de l’année 2020. L’instruction a ainsi démarré dans les temps, soit le 8 avril dernier.

Quelle est la situation concernant la rénovation énergétique en copropriété ?

Les chiffres du mois de mars sont déjà très parlants : la fréquentation du site internet et les dépôts de dossier ont accusé une baisse importante. Cependant, ce constat n’est pas étonnant au vu de la situation : pour les particuliers, il est plus difficile de solliciter aujourd’hui les artisans concernant des demandes de devis. Cependant, si les chiffres du mois de mars sont significatifs, nous nous attendons à des chiffres encore plus faibles au mois d’avril.

Comment préparez-vous la reprise ?

La plateforme MaPrimeRénov’ avance normalement. Nous développons actuellement les prochaines fonctionnalités du dispositif, dont une très attendue par les acteurs du secteur : la fonction de mandataire. Elle permettra aux entreprises de pouvoir organiser les démarches administratives auprès de l'Anah à la place de leur client, ce qui permettra d'accélérer la massification des travaux de rénovation.

Concernant l’aide en elle-même, si l’instruction des dossiers a commencé, l’équipe est cependant à effectif réduit. Les délais devraient être respectés malgré tout, notamment au vu de la baisse du nombre de dossiers déposés au mois de mars. Nous pouvons donc affirmer que dès la reprise de l’activité BTP, l'Anah sera pleinement opérationnelle pour traiter une potentielle vague de demandes.

Pour une copropriété qui voudrait déposer son dossier en avril ou en mai, la procédure est-elle toujours la même ?

Il est toujours possible de déposer un dossier. Celui-ci sera instruit comme d’habitude, et si acceptation, l’aide sera versée en fin de parcours. Cependant, pour que cette dernière soit versée, les demandeurs doivent solliciter des artisans pour inclure des factures à leur dossier. Tout dépendra alors de la capacité des entreprises à répondre à ces demandes dans un contexte de sollicitations importantes.

 

Merci à Florian Vaujany, chargé de mission "Processus Métiers" à l'Anah, d'avoir répondu à nos questions. 

Florian Vaujany